Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog (improbable) du pro qui vise à tort

Okami [TEST]

3 Septembre 2010 , Rédigé par 1provisator3000 Publié dans #Jeu vidéo, #Playstation 2, #Wii

Il est une légende très ancienne autour d’un dieu que le peuple appelait Okami. Il courait tel le vent parmi les prés, observant d’en haut la vie qui animait les vertes contrées. Les gens le révéleraient et lui rendaient les plus grands honneurs. Je vais arrêter là sinon je risque d’aller trop loin et de vous gâcher tout le plaisir du jeu.

 

jaquette-ps2.jpg jaquette wii


Introduction générale : Vous incarnez Amaterasu une puissante déesse qui a le pouvoir de commander une sorte pinceau céleste, accompagné d’une puce nommé Insunn qui a pour but de trouver et de s’emparer des 13 techniques du pinceau céleste. Ce petit groupe doit vaincre le terrible Orochi pour sauver le Nippon.

okami-1.jpg

Développeur : Clover Studio sur PS2 et Ready at Dawn sur Wii.
Editeur : Capcom.
Support : PlayStation 2, Wii.
Genre : Aventure.

Choix de langue(s) : Oui.

- Anglais.

- Français.

- Allemand.

Média : 1 DVD.

Mode : 50 / 60Hz.
Dates de sortie :
- Japon : 20 avril 2006 sur PS2.

                 15 octobre 2009 sur Wii.
- Amérique du Nord : 19 septembre 2006 sur PS2.

                                       15 avril 2008 sur Wii.
- Europe : 9 février 2007 sur PS2.

                 12 juin 2008 sur Wii.

 

Ce jeu est la poésie incarnée à l'état brute, c'est un enchainement d'émerveillement et de rêveris, chaque environnement possède une âme on se sent comme appé par l'ambiance qu'il règne dans ce jeu.

 

C’est un jeu d’aventure, qui a été beaucoup comparé aux Zelda en 3D (je n’en ai fait aucun pour le moment donc je ne peux pas soutenir cet avis).

 

okami-2.jpg

 

 

 

okami-3.jpg


Le jeu est très bien, enfin bien sûr il faut le tester pour avoir une opinion, ce qui se dégage surtout de ce jeu c'est ce côté très poétique avec pas mal d'idées super bien fouillées, c'est fluide c'est joli, un peu répétitif, les personnages sont assez con, mais des cons marrant, par exemple le papy avec une mandarine sur la tête qui danse le moonwalk, Susano qui est bourré au saké descendant du Héros légendaire Izanagi.

Ce jeu a fait ce qu’on pourrait appeler un bide au Japon.

 

Ventes

En Mars 2007, le total des ventes de la version PlayStation 2 ont été près de 270 000 en Amérique du Nord

À titre de comparaison, Ōkami vendu 66.000 exemplaires au Japon depuis 2006.


Le 30 Juillet 2008, Capcom a révélé que la version Wii de Ōkami s'est vendu environ à 280.000 exemplaires en Amérique du Nord et en Europe depuis sa date de sortie. La version Wii a fait ses débuts au Japon avec un modeste 24 000 exemplaires vendus dès sa première semaine dans la région. Les ventes totales pour le jeu est resté inférieur à 600 000 unités au total en Mars 2009.


(Article en cours de rédaction)


 

  Notation :

 

Graphisme :

19/20 

 

Un des meilleures cell shading , façon estampe japonaise. Le rendu est d'une telle qualité aussi bien au niveau des décors qu'au niveau des personnages. Les cinématiques de floraison des arbres est d'une telle beauté qu'aucun mot ne peut retranscrire ce que l'on ressent.


 Prise en main :

18/20

 

Pas de gros de problème de caméra, c'est assez fluide dans l'ensemble, l'imersion est immédiate.


Scénario :

16/20

 

Le scénario d'Okami repose à la fois surl'onirisme qu'il dégage mais aussi sur le fait que l'histoire traité fait partie d'une légende japonaise sur Amaterasu Okami (ou Omikami).


Bande son :

18/20

 

L'OST est une ode à la rêverie, au monde merveilleux et chimérique qui se mêlent parfaitement avec les graphismes et l'athmosphère que dégage le jeu.


Durée de vie :

18/20

 

Personnellement je ne sais pas du tout où s'arrête le soft, il y a tellement de choses à faire, c'est le genre de jeu où l'on peut passer 60h sans s'en rendre compte et stopper dès la fin du scénario, après seul la lassitude peut être un ennemie.


Plaisir du jeu :

18/20

 

Ce jeu respire la poésie, autant a niveau des graphismes, que de l'ambiance général du jeu, les personnages sont très attachants par leur humour décalé.

Sans compter toutes les énormes possibilités qu'offre le pinceau céleste.


 

 

Note finale : 18/20

 

Il est assez difficile de résumer Okami d'une simple phrase, l'aventure est tellement dense, l'ambiance tellement magique que l'on se plait et se complait de ce "petit" monde à parcourir et à faire changé le cours des choses. 

Une grosse claque vidéoludique mais qui ne plaira sans doute pas à tout le monde au vu de l'intensité qui s'y dégage et qui demande une bonne dose d'investissement, si vous collectionnez les jeux et que vous en avez déjà un petit à faire, laisser tomber Okami, il se savoure seul.


Les plus :
+ Une aventure très riche, avec un environnement que l’on aime parcourir.
+ Les graphismes. (On aime ou on n’aime pas)
+ Le jeu est en français.
+ Les cinématiques de floraison des arbres.
+ Pas de temps de chargement d'une zone à l'autre.
+ L’humour des personnages.
+ Un système dans le menu qui garde en mémoire ce qu’on a fait sans être linéaire.

Les moins :
- Des petits problèmes de caméra.
- Le fait que le jeu soit plus ou moins répétitif.
- Ecouter les personnages parler. (Ce sont des bruits d’estomac qui crie famine)

 

Coeur : 6/6

 

coeur_116.pngcoeur_116.pngcoeur_116.pngcoeur_116.pngcoeur_116.pngcoeur_116.png 

Partager cet article

Commenter cet article