Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog (improbable) du pro qui vise à tort

Rogue Galaxy [TEST]

13 Novembre 2010 , Rédigé par 1provisator3000 Publié dans #Jeu vidéo, #Playstation 2

Après s'être fait connaitre par Dark Cloud, Dark Chronicle et aussi Dragon Quest : L'odyssée du roi maudit, le studio Level 5 nous présente son dernier bébé en matière de jeux de rôle :

 

roguegalaxy-03.jpg

 

Introduction générale : Lors de l'attaque de sa ville natale par un énorme monstre, Jaster Rogue, un orphelin élevé par un prêtre, se retrouve en possession d'une arme légendaire offerte par un certain "La Capuche", grâce à la possession de cette arme, des pirates de l'espace le prennent pour un certain "Griffe du Désert", un chasseur de primes légendaire, et par conséquent ils décident de l'engager.

Notre Héros, dont le seul souhait était de quitter sa planète et de voyager dans toute la galaxie profite de l'occasion sans savoir ce que l'avenir lui réserve...

 

rogue-galaxy-4-copie-1.jpg

 

Développeur : Level-5.
Editeur : Sony.
Support : PlayStation 2.
Genre : A-RPG.

Choix de langue(s) : Oui.

- Voix en Anglais.

- Textes en Français, Anglais, Espagnol, Allemand ou Italien.

 

Média : 1 DVD.

Mode : 50 / 60Hz. 
Dates de sortie :
- Japon : 8 décembre 2005 version simple.

               21 mars 2007 : Version director's cut.
- Amérique du Nord : 30 janvier 2007.
- Europe : 5 septembre 2007.

 

 

rogue-galaxy-5.jpg

 

 

Même si ce jeu n'apporte rien de neuf dans le monde du RPG, il se contente de reprendre avec brio ce qui se fait de mieux dans le genre pour nous offrir un contenu riche et terriblement accrocheur. Le jeu nous fait traverser une vaste galaxie à bord d'un vaisseau appelé Dorgenark où l'on incarne Jaster, accompagné de pirates de l'espace.

 

Rogue Galaxy s'inspire du dynamisme de Kingdom Hearts, du sphérier ou des permis de Final Fantasy X et XII ainsi que de l'alchimarmite de Dragon Quest L'odyssée du roi maudit. Ça copie sévère du côté de chez Level-5 mais ça copie les bons. On peut lui reprocher un certain manque d'innovation au niveau du scénario, on reste sur quelque chose de banal et de peu marquant de plus, le charisme des 8 personnages de cette aventure ne casse pas des briques, on tombe facilement dans le cliché à quelques exceptions près.

 

Les environnements sont très variés, des décors futuristes et enchanteurs, assez beau certes, mais répétitifs à souhait un peu de lave par-ci, quelques cratères par là, et on répète cela plusieurs fois pour finalement avoir un rendu assez moyen. Cependant, certains décors ne sont pas du tout dans ce genre-là, comme Johannesburg ou les ruines.

 

Passons maintenant aux musiques ; de très belles musiques qui collent bien avec le jeu, mais il y en a une qui m'a particulièrement énervé ; celle des combats finaux ! Rah, ça donne envie d'éteindre le son, tellement c'est répétitif ! Mais mise à part cette musique, les autres restent cependant acceptables, et même parfois magnifiques. Le scénario est assez simple, et traîne en longueur ; trop de séquences faites pour nous faire pleurer, essayant de donner au final un rendu assez bon, mais ça n'a apparemment pas l'air de marcher...

Cependant, certaines vidéos sont très très bien réalisées, comme celle du début avec les vers géants, ou celle qu'il y a lors de l'apparition d'Eden.

Les personnages sont malheureusement trop stéréotypés ; le futur pirate du ciel, naïf, mais courageux, le gros dur pourtant sentimental... Il y a aussi un grand nombre de personnages, dont une grosse partie ne sera peut-être jamais utilisée par l'équipe à part pour le combat final (comme Jupis, avant le combat final, je ne l'avais jamais utilisé), il aurait été ainsi préférable d'ajouter peut-être quelques niveaux sur lesquels on était obligé d'utiliser ces derniers (comme on le fait pour Lilika, Steve et Simon...). La jouabilité est assez intuitive, et les combats résident comme l'un des avantages de ce jeu ; des combats presque en temps réel, mais en restant toujours dans la veine des RPG's (les ennemis n'étant pas visibles à l'écran).

 

Une ambiance grandiose, un jeune héros en quête d'aventures, quelques mystères en toile de fond, une jeune fille en détresse... Le souci, c'est que, scénaristiquement, ça s'arrête là. L'histoire est ultra prévisible, tous les rebondissements peuvent être devinés une heure à l'avance, ce qui rend l'exploration des planètes forts fastidieuses. Les personnages, bien que leur design soit plutôt réussi, n'ont absolument aucune personnalité. Quelques-uns frôlent l'acceptable tandis que d'autres n'ont rien d'autre à offrir qu'un ramassis de clichés

 

En effet, le mode de combat est excellent mais les monstres tapent fort, très fort ! BEAUCOUP trop fort!!! Je m'explique : si vous n'avez pas 20 Potions et 10 résurrections pour un boss, vous avez perdu d'avance... Le jeu se base trop sur l'utilisation des objets ! On en oublierait presque les capacités... .Sachant en plus que le jeu s'arrête à chaque fois pour utiliser un objet...

 

 

rogue-galaxy-7.jpg

 

Pour ce qui est du gameplay, il ne faut pas s'attendre a des énigmes ou des longs passages durant lesquels on se promène en ville. On enchaine les donjons bien longs, bien chiants, quelques fois qui ne sont que des successions de couloir, et on dégomme des monstres sur le chemin. Fort heureusement le système de combat possède assez de punch et de qualité pour que tout ceci se transforme en défoulement assez prenant.

 

rogue galaxy-6-copie-1

 

Le jeu offre des phases de navigation dans l'espace mais aussi d'exploration à pied sur des planètes.

Au final, le jeu se laisse suivre sans aucun problème malgré  un scénario un peu bâteau, et distribue une bonne dose d'amusement.

 

  Notation :

 

Graphisme :

17/20 


D'un point de vue graphique c'est magnifique : un cell-shading très travaillé, très beau, et une profondeur d'affichage incroyable pour de la PS2. Je l'ai trouvé bien plus beau et fouillé que Dragon Quest dans le même genre.


 Prise en main :

18/20

 

Les combats et les déplacements se font en temps réel sans interruption, les temps de chargements sont d'ailleurs très minimes. Les combats sont dynamiques c'est à dire que les attaques et les esquives se font en temps réel tant qu'une jauge d'action le permet. L'action se stoppe à l'ouverture des menus, ce qui permet un peu de souffler.


Scénario :

12/20

 

Le scénario n'est qu'un prétexte et ne décolle pas à un seul moment durant tout le jeu.


Bande son :

13/20


Quelques thèmes sont très prenants mais viennent assez rarement se mêler à l'aventure alors que des musiques très moyennes passent en boucles dans les interminables donjons.


Durée de vie :

18/20


Il faudra comptez sur environ 60h pour le finir  (sans compter du niveau supplémentaire après le boss de fin) et facilement plus du double pour le faire dans ses moindres détails avec les quêtes annexes. (Crapi-crapaud, tournoi d'insectron, usine, etc...)


Plaisir du jeu :

16/20


Ce que j'ai le plus apprécié dans ce jeu, c'est son système de combat dynamique en temps réel mais surtout le crapi-crapaud qui est vraiment une évolution bien mieux pensé, accessible et qui prend moins de temps que l'alchimarmitte d'un certain Dragon Quest.

Néanmoins être obligé d'utiliser énormément de potions et de résurections pendant les combats.

Ca casse le rythme.


 

 

Note finale : 16/20

 

C'est un bon jeu à n'en pas douter néanmoins il manque certaines choses, ce tout petit truc en plus qui fait la différence entre un bon jeu et un très bon jeu, avec un peu plus d'ambition dans le scénario, on tenait là quelque chose de grand.

 

Les plus : 

+ Les graphismes et décors très colorés, on sent vraiment une ambiance qui se dégage de ce jeu.

+ Les combats en temps réel, très dynamique et bien penser sans temps de chargement.

+ Le fait de pouvoir utiliser 2 armes pour chaque perso.

+ Le crapi-crapaud.

+ La possibilité de contrôler n'importe quel perso dans les combats.

+ Une bonne localisation.

+ Le choix d'un mode 50 ou 60 Hz selon votre téléviseur.

+ Un univers qui donne un impression de liberté.


Les moins :

- Les personnages sont d'un classicisme effarent, c'est du vu, revu et déjà vu.

- Une IA un peu à la ramasse certaines fois.

- Certaines longueurs dans les donjons.

- Le sentiment de faire toujours la même chose dans les donjons, d'avancer vers la "Sortie".

- Les dialogues parfois insipide.

- Être obligé d'avoir en sa possession d'une vingtaine de potions et d'une dizaine de résurrections pour les combats.

- Les ennemies frappent fort et les boss c'est pire.

 

 

Coeur : 5/6

 

coeur_116.pngcoeur_116.pngcoeur_116.pngcoeur_116.pngcoeur_116.png   



roguegalaxy-01.jpg 

Jaster Rogue, le personnage central de Rogue Galaxy.

Partager cet article

Commenter cet article